Contactez nous

Pour nous aider à orienter votre question vers l'équipe adéquate, veuillez sélectionner l'option qui vous convient le mieux.

  • Je souhaite pouvoir parler à quelqu'un de la création d'un nouveau compte
    Continuer
  • Je suis déjà client et j'ai besoin d'aide avec mon compte
    Continuer
  • Je souhaite pouvoir intégrer le paiement en ligne dans mon système ou ma boutique
    Continuer
  • Je travaille dans le secteur des médias.
    Continuer
Previous ArticleÉlargir l’accès aux services financiers et à la technologie pour les entreprises et les entrepreneurNext ArticleLes femmes à l’honneur chez Paysafe

Innovation en matière de paiement des voyages : Comment les solutions de gestion des risques sont de

La dernière collaboration de Paysafe avec Mastercard par son outil T&E Risk Monitor se concentrera sur la fourniture d’une solution innovante de gestion des risques destinée à améliorer les relations de travail entre les acquéreurs marchands et le secteur du voyage.

Acquirers face a challenging financial burden due to the high-risk nature of working with travel merchants. As an industry, travel is now deemed to be a high-risk sector for card acquirers because most transactions are made well in advance of when travel occurs, creating a lag in fulfillment between when the customer pays and when the merchant delivers. This is referred to as deferred delivery and produces credit risk for an acquirer.

Payments, when done right, can be a powerful revenue accelerator for the travel industry. But how can travel merchants truly optimize their payments strategy to limit their exposure to chargebacks and fraud risks, while strengthening relationships with acquirers? One way the payments industry is looking to tackle this issue is by leveraging sophisticated data insights that provide customers with an understanding of their level of risk.

Throughout this article, we’ll explore how progressive approaches to financial risk mitigation, such as Mastercard’s T&E Risk Monitor and Paysafe’s bespoke travel solution, are shaping the future of travel payments. 

The nuances of payment processing for the travel industry

It's been well-documented that the travel sector has been hit hard over the last two years. In fact, net loss for travel and tourism reached almost $4.5 trillion in 2020, according to a report from the World Travel and Tourism Council. Fast forward to 2022, when in the first half of the year, the travel industry encountered widespread disruption with thousands of flight cancellations and delays stimulating an influx of passenger refund requests.  

But there are reasons to be optimistic, insight from Mastercard’s Economic Institute shows positive signs, with business flight bookings already exceeding 2019 levels. The question is, what lessons have been learned and how can the sector prepare for the future?

In situations where the customer doesn’t receive what they have paid for, and a travel company cannot or will not refund, then card scheme rules guarantee that debit/credit card holders can recover their money from the acquirer by initiating a chargeback. Acquirers in turn attempt to calculate this chargeback risk, which is referred to as exposure. The travel sector has historically experienced challenges in managing this chargeback exposure, which is one of the main reasons acquirers struggle to open merchant accounts.

To offset this risk, acquirers often require substantial collateral from their merchant customers, often in the form of cash, also known as a holdback or reserve, which they use to offset incoming chargebacks. But this also puts merchants at a disadvantage as holdbacks can be extremely inflexible and large sums of money belonging to the travel company can be withheld for long periods of time impacting liquidity and creating uncertainty.

Progressive use of data and safeguarding measures seek to break this cycle. By providing clarity over volume and trip status in real-time, acquirers can gain assurance which leads them to take smaller funds for less time from merchants, and only when required rather than in reaction to perceived risk.

Resetting the relationship between travel merchants and acquirers

Due to the high-risk nature of travel payments, a large number of acquirers have been pulling away from servicing the travel sector. Long settlement periods between reservation and service delivery make it difficult to obtain information, leaving acquirers unaware of potential merchant collapses and when macro events occur, any residual appetite quickly evaporates, often leaving merchants in a precarious position. In response, major card brands have been working with acquirers to develop a suite of risk management solutions that provide actionable insights around important financial and exposure data.

Last year Mastercard released its T&E Risk Monitor through a partnership with Actuary, a tool that provides acquirers with critical risk insights by combining booking and payment statuses across travel portfolios, with the aim of increasing acquirer confidence when releasing funds to delayed delivery merchants. Paysafe has partnered with Mastercard to integrate this service to further enhance its current safeguarding model, which has been tailored to support the travel sector. The collaborative global partnership will provide greater end-to-end visibility into merchant payments to help acquirers understand their financial risk while supporting greater liquidity and stability for travel merchants.

This type of collaboration helps to reduce the risk of disruption in the industry which ultimately benefits end consumers. As Johan Gerber, Executive Vice President, Security and Cyber Innovation at Mastercard, comments: “It is essential travel industry acquirers have the insights they need to assess and manage their financial risk. The T&E Risk Monitor enables transparency of the risk exposure for both the acquirer as well as the travel service company and facilitates a more proactive approach. This ultimately reduces the risk of disruption for consumers.”

The collaboration has already produced favorable results with Paysafe’s custom risk product for luxury cruise line Virgin Voyages, which leverages the T&E Risk Monitor to provide the merchant with full transparency of their exposure horizon ensuring effective credit risk management.   

Working with the right payments partner

Travel is much more complicated than many other sectors for acquirers, especially considering the complexities of future delivery sales. Acquirers which specialize in travel are more likely to offer a consistent risk approach because they have developed solutions that are specifically tailored to serve this segment.

Working closely with travel merchants to fully understand the associated business model, strengths, weaknesses, and overall risk profile of each individual business is imperative. The best acquirers not only understand how to work with their clients during the good times, but they also know when to adapt their offerings to provide support as merchants navigate challenging climates.

To learn more about how Paysafe’s safeguarding model is supporting the growth of the travel industry, visit our website here.

Les acquéreurs sont confrontés à une charge financière difficile en raison de la nature à haut risque du travail avec les marchands de voyages. Le secteur du voyage est désormais considéré comme un secteur à haut risque pour les acquéreurs de cartes, car la plupart des transactions sont effectuées bien avant le voyage, ce qui crée un décalage entre le moment où le client paie et celui où le commerçant livre la marchandise. Il s’agit d’une livraison différée qui entraîne un risque de crédit pour l’acquéreur.

Les paiements, lorsqu’ils sont bien effectués, peuvent être un puissant accélérateur de revenus pour l’industrie du voyage. Mais comment les marchands de voyages peuvent-ils réellement optimiser leur stratégie de paiement afin de limiter leur exposition aux rétrofacturations et aux risques de fraude, tout en renforçant leurs relations avec les acquéreurs? L’une des façons dont le secteur des paiements cherche à résoudre ce problème consiste à exploiter des données sophistiquées qui permettent aux clients de comprendre leur niveau de risque.

Tout au long de cet article, nous verrons comment des approches progressives de réduction des risques financiers, comme le T&E Risk Monitor de Mastercard et la solution de voyage sur mesure de Paysafe, façonnent l’avenir des paiements de voyage. 

Les nuances du traitement des paiements dans l’industrie du voyage

Il est bien connu que le secteur du voyage a été durement touché au cours des deux dernières années. En fait, la perte nette pour les voyages et le tourisme atteindra presque 4,5 billions de dollars en 2020, selon un rapport du Conseil mondial du voyage et du tourisme. En 2022, au cours du premier semestre de l’année, l’industrie du voyage a connu des perturbations généralisées, des milliers d’annulations et de retards de vols ayant entraîné un afflux de demandes de remboursement de la part des passagers.  

Mais il y a des raisons d’être optimiste, l’Economic Institute de Mastercard montre des signes positifs, avec des réservations de vols d’affaires qui dépassent déjà les niveaux de 2019. La question est de savoir quelles leçons ont été tirées et comment le secteur peut se préparer pour l’avenir.

Lorsque le client ne reçoit pas ce qu’il a payé et qu’une agence de voyage ne peut ou ne veut pas le rembourser, les règles du système de cartes garantissent que les détenteurs de cartes de débit/crédit peuvent récupérer leur argent auprès de l’acquéreur en engageant une procédure de rétrofacturation. Les acquéreurs tentent à leur tour de calculer ce risque de rétrofacturation, que l’on appelle l’exposition. Le secteur du voyage a toujours eu des difficultés à gérer ce risque de rétrofacturation, ce qui est l’une des principales raisons pour lesquelles les acquéreurs ont du mal à ouvrir des comptes marchands.

Pour compenser ce risque, les acquéreurs exigent souvent des garanties substantielles de la part de leurs clients marchands, souvent sous la forme d’espèces, également appelées retenues ou réserves, qu’ils utilisent pour compenser les rétrofacturations entrantes. Mais cela désavantage également les marchands, car les retenues peuvent être extrêmement rigides et des sommes importantes appartenant à la compagnie de voyage peuvent être retenues pendant de longues périodes, ce qui a un impact sur les liquidités et crée de l’incertitude.

L’utilisation progressive des données et les mesures de sauvegarde visent à briser ce cycle. En fournissant des informations claires sur le volume et le statut du voyage en temps réel, les acquéreurs peuvent obtenir une assurance qui les conduit à accepter des fonds moins importants et plus rapidement de la part des marchands, et seulement lorsque cela est nécessaire plutôt qu’en réaction à un risque perçu.

Réinitialiser la relation entre les marchands de voyages et les acquéreurs

En raison de la nature très risquée des paiements de voyage, un grand nombre d’acquéreurs se sont retirés du secteur du voyage. Les longs délais de règlement entre la réservation et la prestation de services rendent difficile l’obtention d’informations, laissant les acquéreurs dans l’ignorance de l’effondrement potentiel des marchands et, lorsque des macro-événements se produisent, tout appétit résiduel s’évapore rapidement, laissant souvent les marchands dans une position précaire. En réponse, les grandes marques de cartes ont travaillé avec les acquéreurs pour développer une suite de solutions de gestion des risques qui fournissent des informations exploitables sur les données financières et d’exposition importantes.

L’année dernière, Mastercard a lancé son T&E Risk Monitor grâce à un partenariat avec Actuary, un outil qui fournit aux acquéreurs des informations critiques sur les risques en combinant les statuts de réservation et de paiement dans les portefeuilles de voyages, dans le but d’accroître la confiance des acquéreurs lorsqu’ils débloquent des fonds pour des marchands ayant subi des retards de livraison. Paysafe s’est associée à Mastercard pour intégrer ce service afin d’améliorer encore son modèle de protection actuel, qui a été conçu pour soutenir le secteur du voyage. Ce partenariat mondial offrira une meilleure visibilité de bout en bout sur les paiements des marchands afin d’aider les acquéreurs à comprendre leur risque financier tout en favorisant une plus grande liquidité et une plus grande stabilité pour les marchands du secteur du voyage.

Ce type de collaboration contribue à réduire le risque de perturbation dans le secteur, ce qui profite en fin de compte aux consommateurs finaux. Comme l’explique Johan Gerber, vice-président directeur de Mastercard chargé de la sécurité et de l’innovation cybernétique : « Il est essentiel que les acquéreurs de l’industrie du voyage disposent des informations dont ils ont besoin pour évaluer et gérer leur risque financier. Le T&E Risk Monitor permet une transparence de l’exposition au risque tant pour l’acquéreur que pour l’entreprise de services de voyage et facilite une approche plus proactive. En fin de compte, cela réduit le risque de perturbation pour les consommateurs. »

Cette collaboration a déjà donné des résultats positifs avec le produit de risque personnalisé de Paysafe pour le croisiériste de luxe Virgin Voyages, qui s’appuie sur le T&E Risk Monitor pour fournir au marchand une transparence totale de son horizon d’exposition, assurant ainsi une gestion efficace du risque de crédit.   

Travailler avec le bon partenaire de paiement

Pour les acquéreurs, le secteur du voyage est beaucoup plus complexe que bien d’autres secteurs, surtout si l’on tient compte de la complexité des ventes pour livraisons futures. Les acquéreurs spécialisés dans les voyages sont plus susceptibles d’offrir une approche cohérente des risques, car ils ont développé des solutions spécifiquement adaptées à ce segment.

Il est impératif de travailler en étroite collaboration avec les marchands de voyages pour bien comprendre le modèle d’affaires connexe, les forces, les faiblesses et le profil de risque global de chaque entreprise. Les meilleurs acquéreurs savent non seulement comment travailler avec leurs clients pendant les périodes fastes, mais ils savent aussi quand adapter leur offre pour soutenir les marchands dans les périodes difficiles.

Pour en savoir plus sur la façon dont le modèle de sauvegarde de Paysafe soutient la croissance de l’industrie du voyage, consultez notre site Web ici.