Contactez nous

Pour nous aider à orienter votre question vers l'équipe adéquate, veuillez sélectionner l'option qui vous convient le mieux.

  • Je souhaite pouvoir parler à quelqu'un de la création d'un nouveau compte
    Continuer
  • Je suis déjà client et j'ai besoin d'aide avec mon compte
    Continuer
  • Je souhaite pouvoir intégrer le paiement en ligne dans mon système ou ma boutique
    Continuer
  • Je travaille dans le secteur des médias.
    Continuer
Previous ArticlePaysafe célèbre la diversité de la culture asiatiqueNext ArticleOptimizing the payment experience for iGaming players as the market expands

La valeur de l’argent liquide en temps de crise : comment les consommateurs prennent les choses en m

Alors que le coût de la vie continue d’augmenter, nous sommes nombreux à surveiller de près nos dépenses et à essayer de trouver des moyens d’établir un budget plus efficacement. Nous examinons ici les raisons pour lesquelles l’argent liquide s’avère essentiel et comment les marchands peuvent proposer des options de paiement qui répondent mieux aux besoins des consommateurs et favorisent l’inclusion.

A very real cost-of-living concern

There’s no disputing that times are tough. With the price of everything from gas and electricity to baked beans and toothpaste going up, consumers are feeling the pinch.

The consumer price index (CPI) inflation rate stood at 10.5% in December 2022, just slightly down from the record high of 10.7% in November. Combined with other factors such as rising interest rates – which at 3.5% (a 14-year high) are affecting all types of credit including loans, credit cards, and mortgages – households are now poorer in real terms.

And forecasters aren’t predicting a turnaround any time soon. This means – financially – it’s crunch time for many.

Consumers are turning to cash to cope

In an effort to spend less, consumers are looking to a trusted method of budgeting: cash.

A wave of recent research suggests that cash is proving critical as consumers try to get a grip on their finances in the face of increasing economic pressures.

A report from Money.co.uk, for example, suggests that 42% of consumers in the UK use cash to help them keep track of their spending. And nearly two-fifths (37%) of respondents in a NoteMachine survey said that they were more likely to use cash as the cost-of-living crisis gets worse.

It’s not difficult to understand why.

Consumers turn to cash in times of crisis because they feel it gives them more control over their spending. Even people who have ample access to credit don’t necessarily like using it as a payment method, knowing that it’s an easy way to lose control of spending and land in debt. It’s all too simple to tap to pay for purchases without keeping adequate tabs on what you’re spending.

Indeed, 65% of people in Money.co.uk’s survey said that they spend more when they use their card or contactless payment device rather than cash. These results go hand in hand with the UK post office investigating the record 20% increase in cash deposits between 2021 and 2022,which found that the majority of consumers said this was to help them stick to their budgets. Similarly, 39.2% of respondents to a UK survey on ATM use said they're using cash to better manage their spending.

Paysafe’s 2022 Lost in Transaction: Consumer payments trends research supports the wider research on the subject. 26% of consumers in our survey who said they’d changed their payment habits because of the rising cost of living are now using eCash more often.

And, looking beyond the role of cash in our current cost-of-living crisis, there’s a more general imperative to maintain, and also increase, access to cash.

Digitising cash, driving inclusivity

Consumer group Which? recently highlighted the need to uphold the choice of the consumer in using cash, citing the closure of banks and increasingly cashless nature of businesses, which, if left unchecked, risk excluding many.

The UK government, in a report about the importance of protecting access to cash, estimates that around 5.4 million adults in the country rely on cash to a very great or great extent in their daily lives. It is therefore planning legislation empowering the Financial Conduct Authority to make rules ensuring continued access to cash. These include rules around what constitutes a reasonable distance for people to travel in order to deposit and withdraw cash.

Similarly, in the EU, the European Central Bank has committed to ensuring people can continue accessing cash, while the European Commission has issued a recommendation stating EU merchants and entities who provide essential services must accept cash unless they have a valid reason not to. And in the US, several local, regional, and state authorities have made it illegal for merchants to refuse cash payments. And the Payment Choice Act — a bipartisan bill that would make it illegal to refuse cash payments anywhere in the US — is currently in front of Congress. 

As the need to maintain access to cash is acknowledged across the board as critical to a fair and resilient society, these initiatives are undoubtedly a step in the right direction. That said, there's no stopping digitalization. So, for cash to continue being truly accessible for everyone moving forward, paying with it online should be as easy as it is offline. And that's where merchants come in. They have a vital role to play as well to ensure the digital retail landscape reflects this by offering a way to pay online with cash. Both for consumers who exclusively use cash because they don’t have access to credit or a bank account. As well as the increasing number who want the option of spending cash online – whether that’s for security reasons, just because they prefer to, or because, as we’ve seen, it helps them keep track of their spending.

47% of respondents in our Lost in Transaction consumer survey said they’d prefer to pay for online purchases in cash if it were easy, and 44% would buy online more often if they could pay in cash.

Simply put, people want to use cash, but the option isn’t always available to them.

With the appetite for cash steadily rising, online retailers that integrate eCash at their checkout can provide a more inclusive service, expand their customer base, and better meet the requirements of a growing proportion of consumers.

Merchants are gradually recognizing both the need and the opportunity around cash, as Paysafe’s survey of small and medium-sized businesses (SMBs) in 2022 shows. 42% of online SMBs were offering eCash options at their online checkout in 2022, which is up from 29% in 2021.

Overall, it’s clear that by diversifying their payments proposition and providing more attractive and convenient ways to pay, merchants can open up access to their products and services to a much wider audience.

Seizing the eCash opportunity

The bottom line is that merchants need to adapt at speed to ensure their checkouts offer the payments options that today’s consumers want. Otherwise they risk missing out on potential new customers or even losing existing ones.

Making cash part of the digital payments landscape is vital not only in helping people budget more effectively and control their finances as the price of goods spiral. It also provides a trusted way to pay for those who are concerned about fraud and don’t want to share their financial details online. It’s a solution that supports people’s right to choose the payment method that suits them. And it gives everyone equal access to services regardless of their banking or credit status, ensuring they can still be part of the online economy.

Ultimately, it’s an issue of importance to all consumers – and society as a whole – that payment needs and preferences are supported now and into the future.

Merchants have both a big role to play, and a massive opportunity to seize, in giving choice and control back to consumers.

This article was originally published in International Banker.

Une préoccupation bien réelle concernant le coût de la vie

Les temps sont durs, c’est indéniable. Avec l’augmentation du prix de tous les produits, du gaz à l’électricité en passant par les fèves au lard et le dentifrice, les consommateurs se sentent à l’étroit.

Le taux d’inflation de l’indice des prix à la consommation (IPC) s’est établi à 10,5 % en décembre 2022, soit une légère baisse par rapport au niveau record de 10,7 % atteint en novembre. Si l’on ajoute à cela d’autres facteurs comme la hausse des taux d’intérêt – qui, à 3,5 % (un sommet en 14 ans), affectent tous les types de crédit, y compris les prêts, les cartes de crédit et les hypothèques – les ménages sont aujourd’hui définitivement plus pauvres.

Et les prévisionnistes n’annoncent pas un retournement de situation de sitôt. Cela signifie que, sur le plan financier, l’heure est grave pour bon nombre de personnes.

Les consommateurs se tournent vers l’argent liquide pour faire face à la situation

Afin de dépenser moins, les consommateurs se tournent vers une méthode fiable pour établir leur budget : l’argent liquide.

Une vague d’études récentes suggère que les liquidités s’avèrent essentielles pour les consommateurs qui tentent de maîtriser leurs finances face à des pressions économiques croissantes.

Un rapport de Money.co.uk suggère, par exemple, que 42 % des consommateurs au Royaume-Uni utilisent l’argent liquide pour faire le suivi de leurs dépenses. Et près de deux cinquième (37 %) des répondants du sondage effectué par NoteMachine ont affirmé qu’ils étaient plus susceptibles d’utiliser de l’argent liquide alors que la crise du coût de la vie s’aggrave.

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi.

Les consommateurs se tournent vers l’argent liquide en temps de crise parce qu’ils estiment qu’il leur permet de mieux contrôler leurs dépenses. Même les personnes qui ont largement accès au crédit n’aiment pas nécessairement l’utiliser comme mode de paiement, car elles savent que c’est un moyen facile de perdre le contrôle de ses dépenses et de s’endetter. Il est trop facile de s’en servir pour payer des achats sans garder un contrôle adéquat sur ce que l’on dépense.

En effet, 65 % des personnes interrogées par Money.co.uk ont déclaré qu’elles dépensaient plus lorsqu’elles utilisaient leur carte ou un dispositif de paiement sans contact plutôt que de l’argent liquide. Ces résultats vont de pair avec l’enquête de la poste britannique sur l’augmentation record de 20 % des dépôts en espèces entre 2021 et 2022, qui a révélé que la majorité des consommateurs ont déclaré que c’était pour les aider à respecter leur budget. De même, 39,2 % des personnes interrogées dans le cadre d’une enquête britannique sur l’utilisation des guichets automatiques bancaires ont déclaré qu’elles utilisaient l’argent liquide pour mieux gérer leurs dépenses.

L’enquête sur les tendances Perdu dans la transaction : Tendances des paiements des consommateurs de Paysafe en 2022 soutient la recherche générale sur le sujet. 26 % des consommateurs interrogés dans le cadre de notre enquête, qui ont déclaré avoir modifié leurs habitudes de paiement en raison de l’augmentation du coût de la vie, utilisent désormais plus souvent eCash.

Au-delà du rôle de l’argent liquide dans la crise actuelle du coût de la vie, il existe un impératif plus général de maintenir et d’accroître l’accès à l’argent liquide.

Numériser l’argent liquide, favoriser l’inclusion

Le groupe de consommateurs Which? a récemment souligné la nécessité de préserver le choix du consommateur en matière d’utilisation de l’argent liquide, citant la fermeture des banques et la nature de plus en plus dépourvue d’argent liquide des entreprises, qui, si elles ne sont pas contrôlées, risquent d’exclure de nombreuses personnes.

Le gouvernement britannique, dans un rapport sur l’importance de protéger l’accès à l’argent liquide, estime qu’environ 5,4 millions d’adultes dans le pays dépendent de l’argent liquide dans une très large mesure ou dans une large mesure dans leur vie quotidienne. C’est pourquoi il prévoit une législation habilitant la Financial Conduct Authority à établir des règles garantissant l’accès continu aux liquidités. Il s’agit notamment de règles sur ce qui constitue une distance raisonnable à parcourir pour déposer et retirer de l’argent.

De même, dans l’UE, la Banque centrale européenne s’est engagée à faire en sorte que les gens puissent continuer à avoir accès aux espèces, tandis que la Commission européenne a publiéune recommandation indiquant que les marchands et les entités de l’UE qui fournissent des services essentiels doivent accepter les espèces, sauf s’ils ont une raison valable de ne pas le faire. Et aux États-Unis, plusieurs autorités locales, régionales et étatiques ont rendu illégal le refus de paiement en espèces par les marchands. Le Congrès est actuellement saisi du Payment Choice Act, un projet de loi bipartisan qui rendrait illégal le refus des paiements en espèces partout aux États-Unis. 

La nécessité de maintenir l’accès à l’argent liquide étant reconnue par tous comme essentielle à une société équitable et résiliente, ces initiatives constituent sans aucun doute un pas dans la bonne direction. Cela dit, rien n’arrêtera la numérisation. Ainsi, pour que l’argent liquide reste réellement accessible à tous, il faut que le paiement en ligne soit aussi facile que le paiement hors ligne. C’est là que les marchands interviennent. Ils ont également un rôle essentiel à jouer pour faire en sorte que le paysage numérique du commerce de détail reflète cette réalité en offrant un moyen de payer en espèces en ligne. Tant pour les consommateurs qui utilisent exclusivement des espèces parce qu’ils n’ont pas accès au crédit ou à un compte bancaire. De même, un nombre croissant de personnes souhaitent pouvoir dépenser de l’argent en ligne, que ce soit pour des raisons de sécurité, parce qu’elles préfèrent le faire ou parce que, comme nous l’avons vu, cela les aide à suivre leurs dépenses.

47 % des personnes interrogées dans le cadre de notre enquête Perdu dans la transaction ont déclaré qu’elles préféreraient payer leurs achats en ligne en espèces si c’était facile, et 44 % achèteraient plus souvent en ligne si elles pouvaient payer en espèces.

En d’autres termes, les gens veulent utiliser de l’argent liquide, mais cette possibilité ne leur est pas toujours offerte.

L’appétit pour l’argent liquide étant en constante augmentation, les détaillants en ligne qui intègrent eCash à leur caisse peuvent offrir un service plus complet, élargir leur clientèle et mieux répondre aux exigences d’une proportion croissante de consommateurs.

Les marchands reconnaissent progressivement le besoin et l’opportunité de l’argent liquide, comme le montre l’enquête de Paysafe sur les petites et moyennes entreprises (PME) en 2022. 42 % des PME en ligne proposaient des options eCash à leur caisse en ligne en 2022, contre 29 % en 2021.

Dans l’ensemble, il est clair qu’en diversifiant leur offre de paiement et en proposant des modes de paiement plus attrayants et plus pratiques, les marchands peuvent ouvrir l’accès à leurs produits et services à un public beaucoup plus large.

Saisir l’opportunité eCash

En définitive, les marchands doivent s’adapter rapidement pour s’assurer que leurs caisses offrent les options de paiement souhaitées par les consommateurs d’aujourd’hui. Sinon, ils risquent de passer à côté de nouveaux clients potentiels, voire de perdre des clients existants.

L’intégration de l’argent liquide dans le paysage des paiements numériques est essentielle, non seulement pour aider les gens à établir un budget plus efficacement et à contrôler leurs finances, mais aussi pour faire face à la flambée des prix des biens. Il constitue également un moyen de paiement fiable pour les personnes qui craignent les fraudes et ne souhaitent pas communiquer leurs données financières en ligne. C’est une solution qui soutient le droit des gens à choisir le mode de paiement qui leur convient. De plus, il offre à chacun un accès égal aux services, indépendamment de son statut en matière de banque ou de crédit, ce qui lui permet de continuer à participer à l’économie en ligne.

Au final, il est important pour tous les consommateurs, et pour la société dans son ensemble, que les besoins et les préférences en matière de paiement soient pris en compte aujourd’hui et à l’avenir.

Les marchands ont à la fois un rôle important à jouer et une énorme opportunité à saisir pour redonner le choix et le contrôle aux consommateurs.

Cet article a été initialement publié dans International Banker.