Contactez nous

Pour nous aider à orienter votre question vers l'équipe adéquate, veuillez sélectionner l'option qui vous convient le mieux.

  • Je souhaite pouvoir parler à quelqu'un de la création d'un nouveau compte
    Continuer
  • Je suis déjà client et j'ai besoin d'aide avec mon compte
    Continuer
  • Je souhaite pouvoir intégrer le paiement en ligne dans mon système ou ma boutique
    Continuer
Previous ArticlePaysafe célèbre le Mois de la fiertéNext ArticleLa révolution des dépanneurs : apporter commodité et connexion aux communautés locales
  • Cinq minutes Lire

Découvrez les trois principales conclusions de notre dernière étude sur les tendances en matière de

Comment les consommateurs préfèrent-ils payer en 2023? Et comment l’incertitude économique actuelle a-t-elle influencé leurs préférences de paiement et leur comportement en matière de dépenses? En avril dernier, nous avons interrogé 14 500 consommateurs dans 14 pays d’Europe et d’Amérique pour connaître les dernières tendances en matière de paiement.

Un grand nombre d’informations sont présentées dans le rapport complet Lost in Transaction : Tendances de paiement des consommateurs 2023 : Comment les priorités changeantes des consommateurs influencent l’économie de l’expérience. Voici les trois principales conclusions de notre étude :

L’économie de l’expérience continue à se développer

Malgré le resserrement du budget des ménages et l’incertitude des perspectives économiques, la demande pour les voyages, les loisirs et autres expériences reste forte, 51 % des personnes interrogées les privilégiant par rapport à d’autres dépenses discrétionnaires. Les catégories de dépenses les plus importantes sont les restaurants et les plats à emporter (27 %), les services de diffusion en continu (25 %) et les voyages (17 %). Notamment, peu de personnes interrogées ont mis un frein à leurs dépenses discrétionnaires, ce qui indique que la prudence et la sélectivité prévalent sur l’élimination totale de ces dépenses.

En ce qui concerne les préférences en matière de paiement, les consommateurs sont clairs dans leurs choix. Les cartes de débit sont privilégiées pour les repas à emporter, les petits achats de jeux en ligne, les paris en ligne et les petits articles. Les cartes de crédit, en revanche, sont privilégiées pour les vols long-courriers, les vacances et les séjours à l’hôtel.

La confiance, le respect de la vie privée, la sécurité et le contrôle sont des facteurs cruciaux qui influencent les décisions de paiement, en particulier dans le domaine des jeux d’argent et de hasard en ligne. 67 % des personnes qui achètent des jeux de hasard en ligne déclarent que leur niveau de confiance dans les modes de paiement disponibles influence le montant de leurs dépenses pour les jeux de hasard en ligne, tandis que 66 % déclarent que cela influence le montant de leurs dépenses pour les jeux de hasard en ligne.

Conscience des coûts et comportement d’achat des consommateurs

Face à l’incertitude économique, nos recherches révèlent que la conscience des coûts influence considérablement le comportement d’achat des consommateurs. Ils rationalisent leur budget et réévaluent leurs habitudes de consommation, ce qui se traduit par deux changements notables dans leurs préférences.

Tout d’abord, ils recherchent activement des offres et des réductions, 67 % d’entre eux indiquant qu’ils sont plus susceptibles d’effectuer des achats lors d’événements comme le Vendredi fou. Ensuite, les consommateurs privilégient les réparations par rapport aux remplacements, 61 % d’entre eux exprimant une préférence pour la réparation de leurs biens. En outre, près de la moitié des personnes interrogées (47 %) ont abandonné leur panier d’achat en ligne en raison de restrictions budgétaires. Ces conclusions soulignent l’importance des promotions attrayantes pour inciter les consommateurs à acheter.

La crise du coût de la vie et les préoccupations croissantes concernant la sécurité en ligne ont également contribué à la popularité de l’argent liquide, ou la monnaie électronique. Alors que les consommateurs prennent en charge leurs dépenses en ligne, le système de monnaie électronique remplit la même fonction que l’utilisation d’argent liquide pour contrôler les dépenses dans les magasins traditionnels.

Parmi les personnes qui ont modifié leurs habitudes de paiement en raison de la crise du coût de la vie, 60 % utilisent plus souvent la monnaie électronique. Outre la maîtrise des coûts, la monnaie électronique est également considérée comme une option de paiement en ligne plus sûre. En effet, 52 % des consommateurs déclarent ne pas se sentir à l’aise lorsqu’ils communiquent leurs données financières en ligne, tandis que 68 % préfèrent utiliser des modes de paiement qui ne les obligent pas à communiquer leurs données financières au moment du paiement.

Par conséquent, il est plus important que jamais de rationaliser le passage à la caisse, car les consommateurs sont plus susceptibles d’abandonner leurs achats lorsqu’ils sont confrontés à des frais inattendus ou à des options de paiement limitées. Pour éviter l’abandon du panier, les entreprises doivent en priorité proposer des prix transparents, une gamme d’options de paiement répondant aux besoins et aux préférences des consommateurs, et un processus de paiement sans friction.

L’essor des portefeuilles mobiles et numériques

Si les cartes de débit et de crédit restent les deux modes de paiement les plus populaires, l’utilisation des portefeuilles mobiles et des portefeuilles numériques a fortement augmenté. Cette évolution vers les modes de paiement numériques est motivée par des facteurs comme la commodité, la sécurité et l’intégration avec des prestataires de services tiers.

Les portefeuilles mobiles et numériques gagnent rapidement en popularité en tant que modes de paiement privilégiés des consommateurs, et pourraient même supplanter les cartes traditionnelles. Notre enquête a révélé que 52 % des personnes interrogées n’hésitent pas à quitter leur domicile sans portefeuille physique et comptent sur des portefeuilles mobiles comme Apple Pay ou Google Pay pour leurs achats quotidiens. En ligne, les utilisateurs sont plus nombreux à opter pour des cartes de crédit stockées dans des portefeuilles mobiles (40 %) que pour des cartes physiques (36 %). Il est impressionnant de constater que 55 % des personnes interrogées pensent que les portefeuilles mobiles remplaceront complètement les cartes au cours de la prochaine décennie.

Les portefeuilles numériques, comme Skrill et NETELLER, connaissent également un essor. 40 % des personnes interrogées ont déclaré avoir davantage recours aux portefeuilles numériques pour les paiements en ligne par rapport à l’année précédente.

Si l’acceptation des portefeuilles mobiles et numériques est motivée par la sécurité et la commodité, notre étude suggère que la crise du coût de la vie a également contribué à leur adoption, 51 % des personnes interrogées appréciant les informations financières fournies par les portefeuilles numériques pour une gestion efficace du budget. L’intégration avec des prestataires de services tiers est un autre aspect attrayant, permettant des virements bancaires rapides (54 %), des outils de gestion de l’argent (48 %) et l’accès à des prêts (44 %). Alors que les marques établies inspirent confiance, les nouvelles marques de portefeuilles numériques ont du mal à gagner la confiance des consommateurs.

Les consommateurs d’aujourd’hui sont plus avertis, mieux informés et plus perspicaces que jamais. Ils ont des priorités et des attentes très claires lorsqu’il s’agit d’acheter et de payer en ligne, et ils n’hésiteront pas à quitter les portes virtuelles d’un marchand si l’expérience de paiement ne répond pas à ces priorités et à ces attentes.

Les entreprises qui sont à l’écoute des préoccupations des clients peuvent offrir une expérience de paiement optimale, répondant aux attentes des consommateurs exigeants d’aujourd’hui.

Vous souhaitez en savoir plus? Cliquez ici pour télécharger le rapport complet Tendances de paiement des consommateurs 2023 : Comment les priorités fluctuantes des consommateurs influencent l’économie de l’expérience.

Télécharger le rapport